Préparer son trek au Pérou : tous nos conseils - Espace Temps
Préparer son trek au Pérou : tous nos conseils

Préparer son trek au Pérou : tous nos conseils

11 nov. 2021

Partir en trek lors d’un voyage au Pérou, c’est s’offrir une aventure mêlant découvertes de paysages incroyables et expériences humaines inoubliables. Mais avant de partir à la conquête des paysages péruviens, il vaut mieux bien se préparer. Des niveaux de difficulté des treks à la préparation physique en passant par l’acclimatation à la haute altitude et les équipements à prévoir… On vous livre tous nos conseils pour bien préparer un trek au Pérou.

Choisir son trek au Pérou

Les différents sentiers de trek du Pérou peuvent être choisis en fonction de leur niveau de difficulté. Nous vous proposons plusieurs treks de difficulté moyenne accessibles aux moins sportifs ainsi que des treks de difficulté plus élevée destinés aux randonneurs plus expérimentés. Quelque soit le niveau choisi, tous les treks vous emmènent à la découverte des plus beaux paysages du Pérou. Voici quelques exemples :

Treks de difficulté moyenne :

Le sentier du Sud, le trek du Colca, le trek d'Huchuy Qosqo, le chemin de l'Inca ou encore le fameux trek de la vallée sacrée.

Treks de difficulté élevée :

La Cordillère Blanche, le trek d’Huayhuash, le tour de l'Alpamayo, le trek des citadelles, la traversée Ausangate Carabaya et le tour de l'Ausangate.

Inca Jungle Trekking

Se préparer pour avoir une bonne condition physique

Faire un trek, c’est marcher plusieurs heures dans la journée et ce, plusieurs jours d’affilé. Avant de partir en trekking au Pérou, il est donc important d’être bien préparé pour éviter les blessures et pour pouvoir profiter pleinement de votre périple. Et cela commence par une bonne condition physique. C’est pourquoi, il est recommandé (surtout pour les non habitués et les moins sportifs) de s’entraîner plusieurs mois avant le départ.

Pour un bon entraînement, on vous conseille évidemment d’effectuer plusieurs randonnées mais aussi de renforcer votre endurance et votre cardio en pratiquant quelques activités comme le vélo, des footings ou encore de la natation. Vous pouvez également prévoir des renforcements musculaires. Afin de vous habituer au dénivelé, n’hésitez pas à marcher en montagne en augmentant l’intensité de vos randonnées au fur et à mesure.

Au-delà d’une bonne condition physique, il est impératif d’avoir un bon mental pour se lancer dans l’aventure d’un trekking. Rappelez-vous qu’une attitude positive, de bonnes capacités d’adaptation et un esprit d’équipe (si vous êtes en groupe) vous aideront dans la réussite de votre ascension.

Quoiqu’il en soit, on vous recommande de consulter votre médecin avant votre voyage au Pérou. Celui-ci pourra éventuellement vous proposer un électrocardiogramme d'effort pour vérifier votre état de santé.

Prévenir du mal des montagnes

Un trekking en haute altitude ne demande pas les mêmes efforts et les mêmes conditions physiques qu’une randonnée sur un terrain plat. Et pour cause, lorsqu’on atteint le seuil des 3000 mètres d’altitude, notre corps subit le manque d’oxygène, ce qui peut entraîner ce qu’on appelle le Mal Aigu des Montagnes (MAM). C’est pourquoi, il est impératif de prévoir une période d’acclimatation à l’altitude avant d’entamer votre trek.

Au Pérou, le mal des montagnes est appelé soroche. Vous pourrez souffrir des symptômes relatifs à l’altitude en effectuant l’ascension de pics (comme le col de Ticlio par exemple) ou en visitant des parcs naturels en très haute altitude (comme Huaraz, Huascaran, région de Puno…). Vous pourrez même ressentir quelques symptômes en arrivant simplement dans la ville de Cuzco.

Les symptômes du mal de montagne :

Randonnée au Pérou

Les symptômes les plus courants du mal aigu des montagnes sont des maux de tête, une importante fatigue et des troubles du sommeil. Ces symptômes apparaissent généralement lors des premiers jours et peuvent durer lors de la période d’acclimatation. S’ils persistent, parlez-en à votre guide et ne forcez pas. Le mal des montagnes peut également causer des nausées, des pertes d’appétit et des vertiges. Dans ce cas, il est vivement recommandé de redescendre à une altitude plus basse. Dans les cas les plus graves, le mal aigu des montagnes peut engendrer un œdème pulmonaire ou un œdème cérébral. Retenez que la meilleure chose à faire pour éviter les problèmes est d’être à l’écoute de votre corps.

À noter que  le mal des montagnes peut toucher n’importe qui, que ce soit une personne en très bonne santé avec une excellente condition physique ou une personne plus fragile et moins sportive.

Nos conseils pour éviter le mal de montagne :

Pour prévenir le mal des montagnes lors de votre trek au Pérou, nous vous conseillons de prendre un temps de repos d’une journée minimum après un long trajet en avion ou tout autre moyen de transport. Pour une bonne acclimatation, il est indispensable d’arriver au moins 48 heures en altitude avant d’entamer votre trekking. Une fois le seuil des 3000 mètres d’altitude franchi, il est recommandé de ne pas monter plus de 800 mètres de dénivelé positif par jour.

De manière générale, on vous conseille de :

  • prévoir des médicaments contre les maux de tête au cas ou,
  • éviter la consommation d’alcool et de tabac avant et pendant votre séjour en altitude,
  • marcher plus lentement, respirer calmement et ne pas faire de trop gros efforts,
  • ne pas trop manger le premier jour du trek,
  • favoriser les aliments avec une forte teneur en fer et en cuivre (que l’on retrouve par exemple dans les légumes verts, les œufs ou encore dans les fruits secs et séchés),
  • bien s’hydrater durant l’effort et durant les temps de repos et ce, même si vous ne ressentez pas la sensation de soif.

Faire appel à un guide

Pour profiter de votre trek au Pérou dans les meilleures conditions, on ne peut que vous recommander de faire appel à un guide francophone qui vous accompagnera tout au long de votre aventure. Ce dernier pourra vous aider dans votre période d’acclimatation et vous partagera tous ses secrets sur les beautés du Pérou. Chez votre Agence locale Espace Temps, vous pourrez profiter de guides spécialistes de chaque région.

Concernant les hébergements lors de votre trek au Pérou, vous pourrez, selon le circuit que vous avez choisi, dormir sous tente (les tentes sont spacieuses et adaptées au froid en montagne. Elles sont prévues pour deux personnes ou trois maximum) sur un camp installé par les muletier ou sur un camping du site. Certains circuits proposent également de dormir chez l’habitant.

Quant aux muletiers et aux cuisiniers, ils sont souvent proposés en fonction du nombre de participants. S'il n'y a que deux personnes, le guide se charge de faire à manger et les mules (ou porteurs) sont en option.

Ce qu’il faut prévoir dans sa valise

Parmi les équipements incontournables à prévoir pour votre trek au Pérou, on peut citer :

  • un petit et léger sac à dos pour vos affaires personnels qui ne seront pas portés par les mules ou les porteurs,
  • un sac de couchage résistant aux basses températures (température confort de -15°C),
  • des vêtements chauds et respirants,
  • des accessoires pour se protéger du froid des hautes altitudes (gants, bonnet, écharpe…),
  • des accessoires de protection contre le soleil (lunettes de soleil, crème solaire, chapeau…),
  • de bonnes chaussures de marche imperméables,
  • des bâtons de marche,
  • une lampe frontale,
  • une gourde et
  • une trousse de pharmacie personnelle.

Face aux variations de température relatives aux paysages montagneux du Pérou, nous vous conseillons de vous habiller en système de couches. L’idée ? Superposer trois couches : la première couche pour rester au sec (respirant), la deuxième pour rester au chaud (vêtement thermique) et la troisième pour se protéger du vent et de la pluie (imperméable).

Quand partir pour faire un trek au Pérou ?

La meilleure période pour partir en trek au Pérou, que ce soit dans la cordillère des Andes ou à travers les paysages de la forêt amazonienne, correspond à la saison sèche, soit du mois d’avril au mois de novembre. A noter que durant cette période, vous vivrez une grande amplitude des températures. Autrement dit, les journées se veulent agréables et ensoleillées mais les nuits sont beaucoup plus froides surtout en altitude où les températures sont souvent négatives !

Découvrez tous nos circuits treks au Pérou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Verónika de "Espace Temps". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+51 902 748 859