La Paz

À l’ouest de la Bolivie, La Paz est une destination touristique mondialement célèbre en Amérique du Sud . Pour les globe-trotters, c’est un rêve d’enfance de visiter la capitale la plus élevée du monde. Vous vous dites : Quelles sont les raisons de cette affluence touristique ? Est-ce pour son altitude à 3 600 m au-dessus de la mer, ou les jolis panoramas andins, ou encore la douceur des fruits tropicaux ? N’est-ce pas plutôt pour les night-clubs branchés où se bousculent les routards, les célibataires et les futurs mariés désireux d’enterrer leur vie de garçon ? La soif de monuments culturels, comme la Basilique San Francisco, est aussi une solide motivation. Pour toutes ces raisons, et pour tant d’autres, c’est presque un péché de manquer La Paz au cours de vos vacances en Bolivie.

Histoire

La ville de La Paz, ou officiellement Notre Dame de la Paz, a été bâtie le 20 octobre 1548 par le capitaine Alonso de Mendoza. Ayant eu vent des richesses du Nouveau Monde, celui-ci quitta sa terre natale et poursuivit l’œuvre de Pizarro dans la conquête espagnole du Pérou. Il baptisa la ville « Ciudad de Nuestra Señora de La Paz » qui signifie littéralement « la Ville de Notre Dame de la Paix ». Depuis, La Paz a connu un essor considérable en sa qualité de carrefour commercial stratégique sur la route transaméricaine entre Cotosi et Lima.

Malheureusement, le nom n’a pas porté chance, puisque les rébellions des Indiens n’ont pas tardé à éclater, tentant de renverser la vice-royauté. Pedro Domingo Murillo milita en faveur de l’indépendance du Pérou, menant à sa suite des milliers de compatriotes blessés par l’humiliation de la colonisation. Le nom de la ville changea alors en « La Paz d’Ayacucho » en hommage à la victoire d’Ayacucho à l’issue de la guerre d’indépendance entre 1809 et 1825.

En 1898, La Paz est devenue le siège du gouvernement bolivien. Depuis 1985, elle est considérée comme étant une ville à part entière. La population actuelle est estimée à plus de 789 000 habitants, ce qui classe La Paz en troisième position des zones métropolitaines de Bolivie après Santa Cruz et El Alto.

La Paz, parmi les sept nouvelles ville-merveilles du monde

La Bolivie est l’un de ces rares pays à posséder deux capitales, comme le Chili ou la Tanzanie. Figurez-vous que La Paz est sa véritable capitale administrative dans le sens où elle concentre le pouvoir législatif et le pouvoir exécutif. Mais le Palais de Justice se trouve à Sucre, la capitale judiciaire du pays.

Nous voici dans la partie occidentale de la Bolivie, à 68 km au sud-est du lac Titicaca. Traversée par lesmassifs montagneux de Huayna Potosí et de Nevado Illimani, la ville est lovée au sein d’une cuvette accidentée taillée au fil des siècles par le fleuve Choqueyapu. Cela vous donne une idée du large éventail d’activités à pratiquer ici. La montagne Illimani, d’une hauteur de 6 460 m, surplombe la vallée. Ses pics étincelants coiffés de neige éternelle offrent une vue à couper le souffle.

En 2014, La Paz a été élue parmi les 7 nouvelles villes-merveilles du monde, un titre décerné par la New Seven Wonder Foundation . Lorsqu’on pense que l’homme a bâti une cité de luxe perchée dans les nuages, où les jeans côtoient les robes traditionnelles, où un marché aux sorcières côtoie les grandes surfaces, où les discothèques sont établies au milieu d’une culture andine des plus vivantes, on reconnaît que le titre est pleinement mérité. La Paz regorge de nombreux sites naturels à visiter et propose une large palette de divertissements pour s’occuper et se détendre. Bref, une ville tuante de plaisirs à ne pas manquer.

Que voir à La Paz ?

La Plaza Murillo

Bien que située en centre-ville, la Plaza Murillo est agréablement paisible. Symbole du zéro kilomètre de La Paz, ce lieu est déclaré « zone piétonnière » inaccessible aux voitures. Son nom rend hommage à Pedro Domingo Murillo, la plus grande figure politique du Pérou. Donnant sa vie pour la liberté, ce dernier avait pris la tête de l'insurrection contre les Espagnols le 16 juillet 1809 en prenant d'assaut la Caserne des Milices. Aujourd’hui, les gens utilisent cette place pour s’asseoir, discuter ou se retrouver. Beaucoup d’enfants y passent leur temps à nourrir les pigeons.

Cathédrale métropolitaine

Elle se trouve juste en face de la Plaza Murillo. Fondée en 1692, la cathédrale métropolitaine en impose par son style gothique et son intérieur à cinq nefs soutenu par de ravissantes colonnes corinthiennes. Notons que le bâtiment visible de nos jours date de 1932, un modèle remanié de l’ancienne église qui fut démolie en 1831. La visite de la cathédrale ouvre une fenêtre sur le passé de la Bolivie, avec de passionnants récits liés à l’époque dictatoriale.

Palais du Gouvernement

Au milieu de la Plaza Murillo se dresse le Palais du Gouvernement, à côté de la Cathédrale métropolitaine et du Palais législatif. La construction du palais a commencé en 1559 et est terminée en 1853. De style néo-classique, le bâtiment présente des murs ornés de pierres archéologiques provenant de Tiahuanaco. Les verrières et l’escalier en marbre sont d’une sublime exécution artistique.

Basilique San Francisco

Située sur la place éponyme, la basilique San Francisco fait partie des plus vieux édifices religieux de La Paz. Sa façade décorée d'une profusion de motifs floraux vous laissera bouche bée. Ne manquez pas de jeter un œil sur l’architecture métissée, où le goût baroque se mélange aux influences andines.

Marché d’El Alto

Pour vous enivrer de l’ambiance locale, il est indispensable de passer un moment au marché d’El Alto. Imaginez une immense place de 35 km2, où tout se vend et s’achète, depuis les fruits, les légumes et les épices parfumés jusqu’aux biens électroménagers. C’est le plus grand marché à ciel ouvert de l’Amérique du Sud. Vous serez frappés par le rassemblement extraordinaire de peuples autochtones : les jupes à volants des Aymaras, le parler quechua, les combats de cholitas, etc. Une expérience culturelle que vous ne serez pas près d’oublier !

Que faire à La Paz ?

Prendre le téléphérique de La Paz

Comme La Paz est une ville de haute altitude, le déplacement en télécabine est on ne peut plus recommandé. Vous survolerez la ville tout en vous délectant de la vue aérienne du paysage, une expérience palpitante à ne rater sous aucun prétexte lors de votre séjour à La Paz.

Profiter de l’ambiance nocturne

La ville de La Paz est aussi connue pour la vie nocturne qui l’anime. Avec les nombreux bars et discothèques dans le coin, vous ne risquerez pas de vous ennuyer durant votre voyage dans la capitale bolivienne. Nous ne citerons que le Senses Club, Malegria Bar et Alive Musik Bar ou Roots ou Ttkos dans le centre-ville.

Goûter à la cuisine locale

Partez pour un passionnant voyage gastronomique en essayant les plats les plus connus de la Bolivie. Le restaurant Le Popular Cocina Bolivar invite vos papilles à découvrir une cuisine locale de la plus haute qualité. Pour vous mélanger à la populace, allez au marché local « Le Mercado Lanza ». Une ambiance particulière vous attend en plus du fait qu’on y mange très bien à un prix abordable. Essayez les sandwichs à l’avocat par exemple ou les salteñas, une spécialité bolivienne proposée par Le Paceña La Salteña. Cette recette est préparée à partir de chausson garni de viande et à la sauce un peu épicée cuit au four.

Climat

La topographie de la région explique que La Paz jouisse d’unclimat subtropical d’altitude. Malgré les hautes montagnes de l’Altiplano, la neige y est inconnue. Le temps est relativement frais d’un mois sur l’autre. Juillet affiche les températures les plus basses (jusqu’à 4o C). Le régime des pluies départage l’année en deux saisons :

- une saison humide qui commence en décembre et s’achève en avril ;

- une saison moins humide, allant de mai à août.

Les records de précipitations sont enregistrés en janvier et en février : entre 104 et 130 mm.

La meilleure période pour voyager à La Paz est de juillet à août pour éviter les gros orages . Cette période coïncide avec la saison sèche, mais il règne un froid mordant : veillez à emporter un doudoune. Vous pouvez aussi choisir des dates entre septembre et novembre , une période intermédiaire qui profite d’une fraîcheur agréable sans s’attirer les pluies de décembre.

Comment s’y rendre ?

Le voyageur atterrit à l’aéroport international El Alto de La Paz, qui est la porte d’entrée principale de la Bolivie . Avec ses 13 313 pieds d’altitude, il est l’aéroport le plus élevé du monde. Force est de noter que très peu de compagnies européennes desservent l’aéroport El Alto via des vols directs, mais plutôt des vols indirects avec une escale à Santa Cruz ou à Cochabamba.

Comment se déplacer dans la ville ?

Taxi . Le trajet sera tarifé selon votre destination. Le prix est également différent durant la nuit. Préférez les taxis radios où vous pourrez faire des réservations. Soyez également vigilants, car il y a des faux taxis dans la ville.

Bus et microbus . Ils circulent sur des lignes fixes. Le transport coûte moins cher que pour les taxis. Pour le déplacement de courte distance, on peut vous tarifer 1 Bolivanos (Bs) le jour et 1,50 Bs la nuit. Pour les longs trajets, ce sera dans le 1,80 Bs dans la journée et 2,30 Bs la nuit.

Minibus et carry . Ils circulent dans différents secteurs de la ville.

Tarif de la journée : 1,50 Bs pour les trajets courts et 2,40 Bs pour les trajets longs

Tarif dans la nuit : 2 Bs pour les trajets courts et 3 Bs pour les trajets longs

Les tarifs de nuit sont applicables à partir de 21h30. A noter que ces tarifs ont été donnés à titre informatif. Ils peuvent changer.

Ville
6 photos

Bonjour

Je suis Antoine de "Transhumancias Voyages". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+51 1 3339857