Ica

Marcher des heures dans une mer de sable, se reposer au bord d’un lagon aux eaux vertes, célébrer la récolte des dattes, admirer les momies Paracas du musée Adolfo Bermúdez Jenkins … Un bref séjour dans la ville d’Ica vous mettra des images plein les yeux ! Forte de 300 000 habitants, Ica est le chef-lieu de la province péruvienne du même nom. Rien de tel que cette terre désertique et sauvage pour vivre une aventure grandeur nature au sud du Pérou. L’attractivité de la cité tient à ses rivages, à son beau soleil rayonnant et à son immense désert qui attire les amateurs de sandboard. Ica est aussi la région productrice du pisco, la boisson emblématique du pays qui nous rappelle le capitaine Haddock des Aventures de Tintin.

Histoire

La légende raconte qu’autrefois l’empereur Inca Pachacutec tomba amoureux d’une vierge dans la vallée d’Ica. Comme la jeune fille refusa de céder à ses avances, l’empereur décida de lui offrir un cadeau d’adieu. Il mobilisa 40 000 hommes durant 45 jours pour creuser le canal principal Achirana et acheminer l’eau dans le village de sa bien-aimée. Aujourd’hui, ce canal continue d’irriguer la vallée, qui est devenue un véritable oasis fleuri à ne pas manquer lors de votre voyage au Pérou.

Au début de la colonisation, la vallée d’Ica était exploitée par les moines espagnols à des fins de viniculture. Les anciens monastères producteurs de vins à l’époque se sont transformés en caves modernes et en hôtels de prestige.

Ica, son pisco et les pierres d’Ica

Ica figure parmi les 12 plus grandes villes du Pérou comptant 290 000 habitants. Grâce à la fertilité du sol et à une irrigation efficace, la vallée porte de riches domaines agricoles. Vous serez ravis de traverser des champs d’asperges, de tomates et de cotons à perte de vue et des rues bordées d’avocatiers et de dattiers. La clémence du climat constitue un atout de développement important, tant sur le plan agricole que touristique. Avec des températures oscillant entre 12 et 32°C, le territoire Ica est favorable aux cultures fruitières comme les agrumes, les mangues et les raisins.

Outre sa vocation agricole, Ica fait parler d’elle par son pisco, la boisson nationale du Pérou qui est essentiellement produite dans la région. Le pisco est réalisé à partir de la distillation du raisin, peu après la vendange, et présente entre 30 o et 45o d’alcool. À la différence du brandy et du cognac, il est immédiatement commercialisé sans vieillir dans les fûts de bois. La préparation nécessite du blanc d’œuf, de la glace pilée, du sirop de canne, sans oublier le jus de citron vert. Cette boisson assez spéciale ravira vos papilles.

Bien qu’Ica soit indissociable au pisco, les mystérieuses pierres d’Ica participent également à la renommée de la cité. Mises à jour vers l’année 1960, ces pierres sont d e magnifiques ouvrages rassemblant 15 000 galets d’andésites gravés . Vous y remarquerez des gravures représentant des animaux fantastiques et des dinosaures cohabitant avec les humains.

Que voir à Ica ?

La Cathédrale de la ville d’Ica

Le premier site à voir est la fameuse cathédrale de la ville construite au xviiie siècle. Ce bel édifice colonial conjugue deux styles particuliers : le baroque qui caractérise son pupitre et ses autels ainsi que le néo-classique prédominant à l’extérieur.

Le musée régional Adolfo Bermúdez Jenkins

Pour un circuit culturel à Ica, le Musée régional Adolfo Bermúdez Jenkins est une bonne adresse à visiter. Ouvert au public en 1947, l’établissement abrite deux sections : anthropologie et bioanthropologie. Découvrez-y une collection unique de pièces liées aux cultures Ica, Inca, Paracas, Nasca et Huar. La seconde section renferme des squelettes d’humains avec des crânes déformés ou trépanés et des coiffures étranges. Il paraît que les peuples d’Ica se faisaient un rite de la chirurgie crânienne en signe de distinction tribale. Le musée dispose également de nombreux meubles coloniaux, de céramiques, de différentes toiles et objets républicains. Avis aux amateurs d’archéologie !

Les caves artisanales

La vallée d’Ica ne dénombre pas moins de 85 caves artisanales. Découvrir les installations d’alambic de l’époque coloniale, apprendre le processus de fabrication du pisco, de la récolte du raisin jusqu’à la mise en tonneaux, en passant par la fermentation et la distillation, et terminer par une séance de dégustation… L’ambiance est garantie ! Les caves les plus connues de la région sont les Lazo, Catador, Sotelo, Álvarezn, Mendoza et Acuache.

Oasis d'Huacachina, incontournable d’Ica

La lagune d’Huacachina, entourée de courbes de dunes, de palmeraies et d’acacias, apparaît comme un véritable oasis au milieu du désert. Découvert par les archéologues vers 1940, le village plaît par sa lagune et se trouve envahi de restaurants, de villas de vacances et d’hôtels de luxe. L’oasis d’Huacachina est l’endroit rêvé pour se reposer au calme et paresser à l’ombre des ficus et des peupliers. Un havre de détente à 5 km du centre-ville d’Ica.

D’autres lieux touristiques vous attendent à Ica. Nous ne citerons que le palais principal de l’Ica, le sanctuaire du Se ňor de Luren, la Casona Bolivar et la Casona du marquis de Torre Hermoza .

Que faire à Ica ?

Amusez-vous autrement dans la station touristique d’Ica, où les dunes de sable remplacent les hautes vagues pour surfer et les neiges des montagnes pour skier.

Sandboard sur les dunes de sable

Vivez de nouvelles sensations en pratiquant du sandboard sur les dunes de sable d’Ica, notamment près de l’oasis d’Huacachina. Vous pouvez vous mettre debout, assis ou couché selon votre inspiration. Cette activité est généralement comprise dans le tarif de location des buggys pour parcourir les dunes de sable. Laissez-vous tenter.

Balade en buggy dans le désert

Cette balade dans le désert vous fera le plus grand bien. Histoire d’oublier l’asphalte des grandes villes. Cette immense mer de sables promet un vrai dépaysement. Vous pourrez choisir entre les buggys privés ou les buggys en groupe. Attendez-vous à ce que le chauffeur vous fasse vivre de belles frayeurs sur les hautes dunes de sable.

Véritable voyage gastronomique durant les fêtes d’Ica

La fête des vendanges est célébrée du 23 février jusqu’à la mi-mars. Les bodegas et les localités avoisinantes feront honneur au couronnement de la reine des Vendanges. Il y aura des dégustations de pisco et de vin.

Ne manquez pas non plus la semaine touristique d’Ica entre fin novembre et début décembre. Cette fête regroupe un florilège d’activités culturelles telles que le festival gastronomique « Ica Puro Sabor », les concours de marinera, les dégustations de vins, les combats de coq et l’élection de la reine de la région.

Climat

Ica jouit d’un climat désertique particulièrement propice pour les vacances d’aventure. La plupart des touristes viennent à Ica pour le lagon et la randonnée dans le désert. Il est fondamental de connaître les conditions climatiques pour profiter d’un séjour sans fausse note. Vous pouvez visiter la ville à n’importe quel moment de l’année . La température annuelle se situe entre 25 et 28°C. La ville d’Ica ne reçoit que de très faibles précipitations, soit en moyenne 199 mm. Si votre but est de défier les dunes de sable, programmez votre voyage pour l’hiver, soit entre mai et novembre . Cela vous épargnera le soleil impitoyable et brûlant du désert. En revanche, pour un voyage de loisir, où l’on veut séjourner sur la lagune et faire la fête, le meilleur moment est l’été . De décembre jusqu’en mars, vous jouirez d’un climat chaud et agréable (23 o C en moyenne).

Comment s’y rendre ?

Vous pouvez prendre un vol pour atterrir à l’aéroport de Lima. De là, vous prenez un bus ou une voiture de location pour aller à Ica en un trajet de 4 heures de route.

Ville
5 photos

Bonjour

Je suis Antoine de "Transhumancias Voyages". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+51 1 3339857