Huaraz et la Cordillère Blanche

Petite Suisse des Andes , Chamonix des Andes, paradis montagnard entouré par la plus haute cordillère des Tropiques … Huaraz mérite haut la main ses surnoms ! Chef-lieu de la région d’Ancash, la ville a pris un essor économique soutenu depuis l’exploitation du site aurifère Pierina en 1996. Enclavée entrela Cordillère blanche et la Cordillère noire, Huaraz est connue avant tout pour ses pics montagneux toisant insolemment les nuages, qui font de celle-ci une destination de trek et d’aventure hors du commun. L’air pur, la magie de la nature sauvage et l’ivresse des sommets attirent des milliers de visiteurs étrangers sur son territoire. À vous les lacs d’émeraude et les glaciers, à vous la riche flore à dévorer des yeux, et vous vous sentirez comme le roi du monde en arrivant au sommet du Huascaran… Réservez votre billet d’avion sans tarder et passez un séjour inoubliable à Huaraz, la perle des Andes péruviennes.

Huaraz, le carrefour des montagnards

Huaraz est la capitale d’Ancash, une région vallonnée et montagneuse au nord du Pérou, à 400 km de route de Lima. Son relief capricieux joue en sa faveur : d’un côté, sa situation au cœur de la vallée Callejón de Huaylas explique le succès de l’agritourisme. Les enfants seront aux anges en faisant connaissance avec les lamas et les cobayes ; d’un autre côté, la double ceinture montagneuse, formée par la Cordillère blanche et la Cordillère noire, l’agrémente de majestueux sommets enneigés qui avoisinent les 5 000 m, rendez-vous des alpinistes et des amoureux d’aventure . Dans le parc national de Huascaran, lacs, lagunes, canyons et champs de glace se succèdent dans un tableau sauvage époustouflant. Enfin, un séjour chez l’habitant ouvre la porte à de multiples découvertes culturelles : les femmes portent des habits traditionnels révélateurs de l’ethnie, du statut d’épouse ou de célibataire ou encore de leur rang social. Les recettes du terroir, à l’exemple des truites grillées ou des sirops au miel, sont un délice pur et simple pour les palais.

Histoire

La vallée Callejón de Huaylas, occupée par l’homme depuis 1500 avant J.-C., est considérée comme le berceau de la civilisation Chavin. Les premières tribus de Chavin sont venues du piémont amazonien, à la chaîne de montagnes voisine à l’est de la Cordillera Blanca. Leur culture est dominée par l’adoration du puma et du jaguar, deux grands félins des Andes. Elles rendent aussi un culte aux oiseaux de proie, tels le condor, le faucon et l’aigle Harpie, aux crocodiles et aux serpents. Pour apaiser ces dieux terrifiants, les prêtres obéissent à des rites cérémoniels stricts. L’entrée en transe fait intervenir des plantes stupéfiantes, comme le cactus San Pedro. À l’époque des Chavins, l’art de la céramique était très avancé. Les accessoires en or et en bronze étaient également légion. Bien que la culture Chavin ait disparu vers l’an 300 avant J.-C., elle a laissé un grand héritage, dont le complexe archéologique de Chavín de Huántar, qualifié par l’Unesco comme « l’un des sites précolombiens les plus anciennement connus et les plus célèbres au monde ». Vers le Ier siècle, la culture Recuay ou Huaylas fit son apparition.

La domination espagnole a remis en cause la civilisation locale. Les conquistadors ont procédé à un remembrement des villages d’Indiens à Huaraz en 1574. La cité a joué un rôle capital dans l’indépendance du Pérou, en ayant accueilli et ravitaillé l’armée de Simòn Bolivar. En 1970, la ville a été victime d’un séisme extrêmement intense qui a détruit 95 % de ses infrastructures. Dans le cadre de sa reconstruction, les aides financières pleuvaient à flots, en provenance de nombreux pays, ce qui a permis à la ville de renaître très vite de ses cendres. D’où le surnom de « capitale de l’amitié internationale » qu’on attribue parfois à Huaraz.

Les massifs montagneux des Andes, notamment la Cordillère blanche, constituent le pilier du tourisme régional.

Que voir à Huaraz ?

La Cordillère blanche

Incontournable de la ville de Huaraz , cette cordillère ravira les montagnards les plus exigeants. En effet, certains de ses sommets culminent à plus de 6 000 m d’altitude. Elle constitue une barrière naturelle entre la côte désertique et le bassin amazonien.

Paron

Autre merveille de la nature, Paron est une très belle lagune de la Cordillère blanche. Elle vous charmera avec la splendeur de ses eaux turquoise couronnées de beaux sommets enneigés tels que le Huandoy (6 395 m), le Caraz (6 025 m), le Chacraraju (6 112 m) et l’Artesonraju (6 025 m).

Parc national de Huascarán

Trésor caché de la Cordillère Blanche, ce parc abrite à lui seul 296 lagunes et 663 glaciers. D’une surface totale de 340 000 hectares, le parc national de Huascarán réunit les plus hauts sommets du Pérou, à savoir le Huascaran, le Huandoy et l’Alpamayo . Un endroit idéal pour rencontrer les condors des Andes, les vigognes, les guanacos, la puya Raimondi et le queñual. Pour avoir un fabuleux raccourci de la biodiversité péruvienne, venir au parc de Huascarán est une bonne idée.

Le complexe archéologique de Chavín de Huántar

Il a été le centre de cérémonie de l’ancienne tribu Chavin. Construit en 1200 avant J.-C., il a été découvert par Julio C. Tello en 1919. Il regroupe temples, galeries, de magnifiques constructions en pierre qui donnent un ensemble très attrayant. En 1985, le complexe a été déclaré patrimoine culturel de l’humanité par l’Unesco.

Que faire à Huaraz?

Huaraz est la destination par excellence pour la pratique des sports d’aventure : la randonnée pédestre, l’équitation, le trekking, la descente de canyon et le canotage.

Pour les plus entraînés, les pics enneigés du Pérou offrent les joies de l’alpinisme, du parapente, du VTT, du rafting en eaux vives ou encore la tyrolienne. Le plus haut massif du Pérou s’y trouve : le Huascarán qui culmine à 6 768 m d’altitude.

Par la même occasion, vous pourrez apprécier le joli paysage rural enserré dans le cadre montagneux. Profitez des différentes sources thermales de la région ainsi que de ses fabuleux lacs.

Les géants des Andes

Découvrez les différents sommets de montagnes de la région, à commencer par le Mituraju avec une hauteur de 5 750 m. Parmi les escalades les plus difficiles se trouvent le Rondoy (5 870 m), le Jirishanca (6 094 m), le Yerupaja (6 617 m), un vrai défi pour les montagnards les plus tenaces. Huaraz abrite également des belvédères ainsi que des dizaines de lagunes et de glaciers spectaculaires. Autant de sites qui font la fortune et la fierté de la Cordillère des Andes.

La lagune 69

Prêt pour une randonnée de 900 m de dénivelé ? Cela vous prendra 2 h 30 environ pour gravir la montagne et arriver à la lagune 69. Le camping est aussi envisageable, à condition d’apporter des tentes et tout le kit nécessaire. Une aventure au bout du monde des plus enrichissantes.

La lagune Llanganuco

Deux lacs jumeaux vous y attendent. Cette lagune d’origine glacière se trouve dans une vallée étroite bordée par les monts Huandoy et Huascaran. Avec ses eaux couleur vertes turquoise, elle séduit les voyageurs du monde entier. Ses eaux vont bien avec la couleur des forêts denses de queñual.

Les fêtes à Huaraz

Dans l’optique de valoriser les atouts géographiques de la région, on organise souvent la semaine de l’andinisme ou de l’escalade vers la fin du mois de juin. Elle se tient généralement dans le Callejòn de Huaylas, la cordillère la plus haute du monde.

A Huaraz, la Semaine Sainte est célébrée de façon particulière. Les processions andines acclament avec des palmes le Seigneur des rameaux. Ensuite, pour représenter la trahison de Judas, elles utilisent une charrette qu’elles escortent. Une grande croix symbolise la mort du Christ.

Climat

Perdue dans la Cordillère des Andes, la région de Huaraz bénéficie d’un été frais et d’un hiver froid et sec . La température moyenne annuelle se situe autour de 16o C. La majorité des pluies tombe entre octobre et fin avril, qui correspond à la saison chaude. Le mois de mars est le plus pluvieux. Néanmoins, le changement climatique explique que les saisons sont devenues moins prononcées que par le passé. Le malheur des agriculteurs fait le bonheur des touristes qui pourront ainsi profiter de leurs vacances durant la sécheresse estivale. Bien sûr, vous connaîtrez des jours de pluie mais les journées sont ensoleillées. Sinon, le meilleur moment pour partir à Huaraz se situe entre mai et septembre : c’est la saison sèche , au cours de laquelle la ville est animée par plusieurs festivals culturels et religieux. Mais veillez à emporter des vêtements adaptés, la température pouvant descendre jusqu’à 0o C.

Comment s’y rendre ?

Il n’existe aucun vol direct à destination de Huaraz au départ des grandes capitales d’Europe . Pour se rendre à Huaraz, le voyageur doit réserver un vol pour Lima et atterrir à l’aéroport Jorge Chávez, le principal aéroport international du Pérou, qui a été inauguré en 1960. De là, il prendra un second vol pour Anta, un petit village du département d’Ancash. L’aéroport d’Anta, appelé autrement aéroport Commandant Germàn Arias Graziani, est à 27,5 km au nord de Huaraz. Un taxi peut vous emmener directement en ville pour un prix de 12 $ environ.

Si vous comptez venir à Huaraz par votre propre voiture, comptez 8 heures de route environ entre Lima et Paramonga. Ce faisant, vous traverserez 200 km en longeant Rio Santa dans le sud de la vallée du Callejòn de Huaylas.

En ville, vous pourrez vous déplacer en bus, en combi ou en taxi. Pour mieux approcher la population locale, nous vous recommandons le combi, une sorte de bus traditionnel qui klaxonne à tout bout de champ et où le receveur crie à chaque arrêt. Mieux vaut en rire plutôt que s’en formaliser. La location de voitures privées est aussi une option pour les plus exigeants.

Bonjour

Je suis Antoine de "Transhumancias Voyages". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+51 1 3339857