Iquitos

Nom : Iquitos

Statut : ville (capitale)

Province : Maynas

Région : Loreto

Population : 370 962 habitants en 2007

Superficie : 1 213,41 km²

Iquitos est une destination touristique de premier plan sur les rives de l’Amazone. Cette belle ville est reliée au reste du continent par les rivières. Retrouvez-y plusieurs monuments historiques, des musées et bien d’autres sites fascinants. Iquitos vous propose également une gastronomie typique que vous apprécierez de découvrir.

Histoire

Lorsqu’ils cherchèrent l’Eldorado au XVIe siècle, les Conquistadors traversèrent Iquitos, fondée par les jésuites en 1757. En 1860, la ville accueillit de nombreux colons. Un an plus tard, la création du Département maritime et militaire du Loreto , avec l’essor de la navigation à vapeur et le développement des accès aux voies fluviales, favorisa sa croissance.

Iquitos prit un nouvel élan durant le boom du caoutchouc dans les années 1890. Puis en 1910, ce fut la ruée vers l’or et l’huile. En 1911, la ville connut une immigration importante, avec l’arrivée des étrangers issus de la Chine, du Brésil, de l’Espagne, de l’Italie, du Portugal, de la France, etc... Cette situation résulte de l’urbanisation favorisée par le décollage économique régional. Aujourd'hui, Iquitos continue d'attirer les immigrés qui lui apportent de nouvelles pratiques et croyances traditionnelles. La ville compte près de 380 000 habitants .

Aujourd’hui

Iquitos loge à la lisière de la forêt amazonienne, dans les grandes plaines du bassin de l’Amazonie, entre les rivières Amazone, Nanay et Itaya. C’est la capitale de la région du Loreto.

Iquitos se place en cinquième position parmi les villes les plus peuplées du Pérou . Elle est également considérée comme la plus grande ville du monde inaccessible par voie routière. Aujourd’hui, la ville vit essentiellement du tourisme et du commerce fluvial. C’est un point de transit important pour la région.

Géographie

Iquitos est jalonnée par les rivières Amazone, Nanay et Itaya, qui constituent les principales voies d’accès à la ville, hormis la voie aérienne. Le débit du fleuve Amazone permet aux bateaux à vapeur de circuler aisément.

Gastronomie

Le Juane

C’est l’un des plats typiques de la jungle péruvienne. Consommé durant la fête de San Juan, tous les 24 juin, le Juane, qui rend hommage à San Juan Bautista, aurait également une origine précolombienne. Il est fait à base de riz, de poulet et d’olives, le tout enroulé dans des feuilles de hoja de bijao (semblables à des feuilles de bananier).

Le Tacacho

Le mot Tacacho qui signie “battu” est dérivé de deux termes quechua, à savoir taka et chu. Ce plat composé de tranches de frites de purée de chicharone (graisse de porc frit) se déguste avec du chorizo pour une explosion de saveur. C’est un plat très répandu au Pérou. Dans la région amazonienne de l’Équateur, il est appelé Bolon.

Culture

La culture locale est à la fois complexe et diversifiée. Iquitos constitue le point de rencontre des mythologies amazoniennes. De nombreux indigènes viennent dans la ville pour effectuer des démonstrations de danses ou vendre leurs créations artisanales. Ils y apportent leurs coutumes et leurs traditions préservées au fil des siècles. Tout au long de l’année, Iquitos accueille plusieurs festivités où s’entremêlent danse, musique et cuisine ancestrale.

Que voir ?

Iquitos renferme un bon nombre de sites touristiques. En voici quelques-uns :

La Plaza de Armas

Également appelée la Plaza del Comercio, cette place représente un lieu de rencontre pour les locaux et les visiteurs. Du côté sud-ouest du site se dresse la Cathédrale de la ville. Au centre, vous avez un grand obélisque avec un bassin circulaire entouré de jardins. Les jets d’eau peuvent s’élever à une dizaine de mètres, accompagnés de jeux de lumières. Du côté nord-est, retrouvez l’hôtel Eldorado, la bibliothèque municipale et la Casa de Fierro.

La Cathédrale d’Iquitos

La Cathédrale d’Iquitos est également nommée « Iglesia Matriz de Iquitos ». Elle fut construite dans un style néogothique entre 1911 et 1919, puis achevée en 1924. L’édifice possède une tour de 20 m de haut, ce qui le classe parmi les bâtiments les plus élevés de la ville. Hormis cela, une horloge suisse a été incorporée au monument. Insolite, cet élément affiche des chiffres romains, mais avec le chiffre 4 marqué comme suit « IIII ». À l’intérieur, la cathédrale expose une décoration très chargée, avec de nombreuses peintures murales. Au-dessus de l’autel principal, vous pourrez découvrir la fresque réalisée dans un style amazonien par César Calvo de Araujo. Au centre, la statue de la Vierge Marie fait face à la cité naissante d’Iquitos. Dans la crypte se trouvent les reliques des premiers évêques de la ville.

La Casa de Fierro

La Casa de Fierro ou la Maison de Fer se tient debout en face de la place principale de la ville, entre les rues Próspero et Putumayo. Il s’agit d’une grande résidence de fer construite à la fin du XIXe siècle, durant le boom du caoutchouc. Sur un plan architectural, il figure parmi les monuments les mieux conservés du pays. Ses murs, son plafond et son balcon sont recouverts de plaques de fer rectangulaires. Auparavant, le bâtiment appartenait à l’explorateur Antonio Vaca Diez.

Embarcadère de Bellavista

Lors de votre séjour à Iquitos, n’oubliez pas de visiter l’embarcadère de Bellavista situé à 5 km au nord de la Plaza de Armas, sur la rive de Nanay. C’est le point de départ des embarcations à destination des autres localités de la région : le río Momón, les communautés indigènes Boras de San Andrés, le Padre Cocha ou Manacamiri, et bien d'autres contrées le long de l'Amazone. Adonnez-vous à une promenade sur la Plaza Boulevard de San Pedro et San Pablo , puis visitez le marché de Bellavista pour déguster des plats typiques à base de poissons.

Le marché artisanal de San Juan

Aménagé au sud-ouest de la Plaza de Armas, près de l’aéroport international, le Marché Artisanal de San Juan constitue le parfait pied à terre pour acheter des objets souvenirs. Il regroupe un grand nombre de vendeurs de produits artisanaux issus des communautés indigènes. Découvrez des tissus, des vêtements traditionnels faits en fibres végétales, des objets en bois sculptés, des poteries et des céramiques aux motifs typiques de la région, etc... Visitez égalementl’espace dédié aux expositions pour mieux comprendre la culture amazonienne et admirer les représentations artistiques dans son grand amphithéâtre.

Le quartier de Bélen

Surnommé la « Venise d’Amazonie », ce quartier fait partie des lieux les plus prisés par les vacanciers lors d’un séjour à Iquitos. Bélen se distingue par ses belles cités reliées entre elles par de jolies ruelles menant jusqu’à la rive gauche de l’Itaya. Le quartier se divise en deux. D’un côté, vous avez l’Alto Belén sur les hauteurs, qui abrite quelques attractions touristiques comme le Marché de Belén, le Passage Paquito, le Mirador de Belén, etc... De l’autre, visitez la « Venecia Loretana », une cité ornée de belles maisons traditionnelles sur pilotis. Explorez ce petit village en canoë le long de la rivière Itaya, en traversant les petites passerelles.

Le Musée Amazonien

Le Musée Amazonien d’Iquitos s’adresse à ceux qui s’intéressent aux communautés indigènes. L’établissement reconstituel’histoire des principaux groupes ethniques de l’Amazonie, du Pérou, du Brésil et du Venezuela. Découvrez-y une collection de 80 sculptures réalisées en fibre de verre et de tailles réelles. Le musée date de 1863 et possède 2 étages érigés dans un style néoclassique. Les murs ont été faits en bois sculptés.

Climat

Iquitos possède un climat équatorial caractérisé par un temps chaud et humide. Les précipitations sont abondantes presque toute l’année. La ville ne connaît pas de saison sèche distincte, mais plutôt un été humide. Les températures varient entre 21 °C et 33 °C, avec une moyenne de 26 °C. Les précipitations s’élèvent à 2616.2 mm par an.

L’été pluvieux à Iquitos s’inscrit de novembre à mai. Les pluies sont particulièrement fortes en mars et avril. Pendant la saison hivernale, la ville affiche un climat très différent. Les mois les plus secs sont juillet et août, qui héritent néanmoins de quelques averses. Durant les journées ensoleillées, les températures peuvent atteindre les 30 °C.

En outre, des microclimats se développent dans la région. À certaines périodes de l’année, des parties de la ville d’Iquitos baignent dans la brume et les averses, tandis que d’autres secteurs sont légèrement couverts ou clairs. De ce fait, la température varie avec un climat urbain chaud. Ce phénomène est appelé « l’îlot de chaleur urbain » : la chaleur en centre-ville tarde à se dissiper à cause des grands bâtiments et de la chaussée.

Comment s’y rendre ?

En avion :

Iquitos est reliée par les airs à Lima. Selon la compagnie, le billet coûte 80 à 100 dollars. Le vol dure environ 2 heures. Les avions font parfois une escale à Pucallpa ou Tarapoto.

Par bateau :

Le bateau constitue la solution de transport la plus ancienne et la plus prisée pour accéder à Iquitos. Les embarcations partent plusieurs fois par semaine du village d’Yurimaguas situé à 6 h de Tarapoto, ou de Pucallpa. Le voyage dure environ 4 jours depuis Yurimaguas et un peu plus depuis Pucallpa. Prévoyez 50 soles pour la traversée et 3 repas par jour.

Comment circuler ?

Iquitos propose divers modes de transports : rickshaws, bus et taxi. Si le bus est le moyen le plus pratique pour explorer la ville, des centaines de rickshaws sont aussi à votre disposition pour réaliser votre circuit. D’autre part, plusieurs compagnies de taxi peuvent assurer vos déplacements à Iquitos.

6 photos

Bonjour

Je suis Antoine de "Transhumancias Voyages". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+51 1 3339857