Survol des lignes de Nazca

Outre le Machu Picchu, les lignes de Nazca figurent également dans la liste des incontournables des sites à découvrir lors d’un séjour au Pérou. Ces impressionnants géoglyphes séduisent de nombreux touristes tant leurs formes titillent la curiosité. Lors de votre voyage au Pérou, faites une halte dans la province de Nazca et prenez de la hauteur avec un petit avion pour observer ces lignes de vos propres yeux.

Histoire des lignes de Nazca

Les lignes de Nazca auraient été réalisées par la civilisation Nazca (civilisation pré-incaïque) entre les

années -200 av. J.-C. et 600 de notre ère.

Le peuple Nazca a dessiné des lignes ou des courbes d’une extraordinaire précision géométrique sur le sol aride du désert du même nom. Cela a transformé ce vaste territoire en un paysage culturel, social et rituel hautement symbolique au Pérou.

Les géoglyphes de Nazca ont été découverts en 1927 par l’archéologue péruvien Toribio Mejia Xesspe. C’est seulement en 1939 que le savant américain du nom de Paul Kosok a pu prendre des clichés aériens de ces étonnantes figures et a pu les répertorier. En 1994, les lignes de Nazca et de Palpa ont été inscrites dans la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

En 2004, le professeur Masato Sakai de l’Université de Yamagata a alors amené une équipe japonaise

pour faire des recherches sur place.

En avril 2006, on a retrouvé une centaine de géoglyphes géométriques dont des lignes droites et des triangles.

En janvier 2011, l’équipe scientifique nippone a découvert une tête humaine de (4 m x 3 m) de dimension et un animal (7 m x 3 m). Comme elle semblait avancer dans ses recherches, l’équipe scientifique établit un laboratoire permanent à Nazca, « l’Institut Nazca ». Les découvertes de nouveaux géoglyphes se sont alors succédées. Deux humains au centre du plateau de Nazca en avril 2013 et 17 animaux de « petite taille » (5 m à 10 m). Plus de 300 dessins furent recensés.

Ces impressionnantes lignes sont restées intactes depuis plus de deux millénaires.

De telles richesses historiques péruviennes méritent vraiment le détour.

Les lignes de Nazca

Les lignes de Nazca sont de grandes figures tracées sur le sol caillouteux du désert de Nazca.

Ces géoglyphes de formes géométriques, zoomorphes et phytomorphes se trouvent à 450 km au sud de

Lima, dans la région d’Ica, dans le sud du Pérou.

Ils sont répartis sur une surface de 750 km² le long d’une ligne de 50 km reliant les villes de Nazca et de Palpa (50 km x 15 km). Leurs longueurs varient de 50 à 300 mètres.

Comment les géoglyphes de Nazca ont-ils été créés ?

La majorité des scientifiques s’accordent à dire que les lignes de Nazca ont été réalisées grâce à des méthodes géométriques simples telles que le carroyage. Ce dernier, étant une technique de quadrillage, consiste à créer des repères au sol afin de reproduire les figures désirées à grande échelle.

Les Nazcas ont tracé ces lignes sur un sol recouvert de cailloux rougit par l’oxyde de fer.

En enlevant ces cailloux, ils ont fait apparaître un sol gypseux grisâtre qui est plus clair, accentuant ainsi le

contour rougeâtre des tracés.

Comment les géoglyphes de Nazca ont-ils été conservés ?

Vous vous demandez sûrement comment ces lignes datant de l’année -300 avant J.C ont pu être conservé

jusqu’aujourd’hui.  La réponse est simple :

Grâce au climat de la région

En effet, le désert de Nazca est l’une des régions les plus sèches du monde avec seulement 30 mm de précipitations annuelles.

Avec de telles conditions climatiques, aucune végétation ne protège le sol, qui, à son tour réchauffe l’air ambiant.

Grâce à cela, un coussin d’air se forme et protège les géoglyphes du vent.

La faible humidité

Associée au gypse du sol elle permet de coller le sable et la poussière. Sans pluie, ni vent, ni poussière, ni

sable pour éroder la zone, les géoglyphes de Nazca sont restés intacts.

Toutefois, un incident tout récent a modifié quelque peu l’histoire.

En janvier 2018, une semi-remorque a laissé de profondes ornières sur 100 m environ. Apparemment, le chauffeur aurait ignoré les signalisations protectrices.

Les géoglyphes les plus célèbres de Nazca

Les récents recensements ont affirmé qu’on a trouvé près de 800 géoglyphes de forme géométrique, des lignes droites, des spirales, des ellipses, des trapèzes et des triangles.

Les dessins biomorphes prennent la forme de végétaux stylisés et d’animaux : singe, jaguar, araignée, oiseau-mouche (colibri), condor, pélican, orque, héron, etc. Ils sont au nombre de 70.

N’oublions pas aussi l’image d’un arbre et d’un astronaute qui sont d’autres formes biomorphes, se distinguant de part et d’autre des formes zoomorphes précédemment citées.

Plus de 350 représentations ont été étudiées jusqu’à aujourd’hui.

Signification des lignes de Nazca

Jusqu’à présent, les lignes de Nazca restent encore un des plus grands mystères archéologiques du monde. Beaucoup ont énoncé leurs théories sur leurs significations.

L’archéologue Paul Kosok a été le premier scientifique à avoir étudié ces prodigieuses lignes. Il a avancé la toute première théorie comme quoi ces lignes seraient « le plus grand livre d’astronomie du monde ».

La mathématicienne allemande Maria Reiche a repris cette théorie en considérant ces géoglyphes comme étant un immense calendrier astronomique.

D’autres théories associent les lignes de Nazca à un site rituel chamanique. Ces géoglyphes auraient été tracés pour que les dieux puissent les voir depuis le ciel.

Durant des fouilles archéologiques, des chercheurs ont retrouvé diverses poteries reprenant les mêmes motifs stylisés que les géoglyphes.

Certains ont alors supposé que ces lignes représenteraient des divinités animales du panthéon religieux des Nazcas. Elles auraient été des chemins sacrés pour les invoquer.

Une théorie des anciens astronautes avait lancé une hypothèse par laquelle les géoglyphes seraient une piste d’atterrissage pour des vaisseaux spatiaux extraterrestres.

Une équipe de chercheurs italiens a supposé que ces figures et ces lignes serviraient de repères pour retrouver les résurgences et sources alimentant le réseau d’aqueducs souterrains des Nazcas.

Comment voir les lignes de Nazca ?

Il y a deux façons de voir les lignes de Nazca, en avion ou depuis le mirador.

Les lignes de Nazca vue du ciel

Un tour en Cessna (avion de tourisme monomoteur à quatre places) vous permet de survoler les lignes de Nazca en 30 minutes. Vous aurez l’occasion de contempler 12 belles figures qui marqueront assurément votre périple au Pérou.

Préférez les vols matinaux.

Vous aurez l’occasion de reporter au cas où les conditions climatiques ne sont pas favorables à la balade dans les airs.

Les lignes de Nazca depuis le mirador

A 20km au nord de Nazca se trouve une tour d’observation des lignes.

Un bus local peut vous y emmener. Il suffit de prévenir le chauffeur de votre point d’arrêt au mirador.

Bien que celui-ci ne soit pas très grand, de là, vous pourrez observer les figures de l’arbre, des mains et du lézard.

Quand partir ?

Comme vous allez vous trouver dans le désert de Nazca, le climat vous épargnera la saison de pluies, sauf peut-être en octobre et en janvier.

La meilleure période pour visiter ce site s’étend de mai à septembre.

La température varie de 19 à 21°C durant cette période.

Comment s’y rendre ?

Si vous atterrissez à Lima, il vous suffit de prendre un bus pour aller à Nazca, le trajet durera 7 heures.

Si vous arrivez à Ica, le bus parcourra un trajet de 3 heures avant d’arriver à Nazca.

Bonjour

Je suis Veronika de "Espace Temps". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+51 1 6841143