Ayaviri - Guide Pérou - Espace Temps

Ayaviri

Perdue dans les montagnes du sud du Pérou, à moins de 100 km de Juliaca, la petite ville d’Ayaviri séduit par son architecture coloniale. Rideau sur les points d’intérêts de la destination.

Ayaviri, le charme d’une ancienne ville coloniale en plein milieu des Andes

Le village d’Ayaviri est une étape charmante sur l’autoroute entre Puno et Cuzco qui emmène les voyageurs au cœur des hauts plateaux du sud du Pérou. Administrativement parlant, Ayaviri est la capitale provinciale de Melgar. Mais, dans les faits, la station de villégiature, épargnée par la modernité, a gardé une ambiance pittoresque et bon enfant. Le seul bâtiment remarquable qui témoigne de l’importance de la ville est la cathédrale San Francisco de Asis, bâtie sur la place principale. De la colonisation espagnole, les habitants ont hérité une foi catholique très vivace, ritualisée par des fêtes cycliques en l’honneur des saints patrons de l’Église. Çà et là, des maisons de ferme lovées dans les prairies de l’altiplano, des troupeaux de lamas et d’alpagas… Un plongeon dans les sources chaudes de P'oqpoq'ella n’est pas de refus pour égayer le séjour. Lors de votre prochain road-trip dans le sud du Pérou, pensez à faire le tour d’Ayaviri.

Annales du passé

L’histoire du peuplement d’Ayaviri est bien documentée dans la littérature. Les premiers habitants de la ville étaient les Canas, une tribu barbare qui a colonisé la région entre 6 000 et 10 000 ans. La domination Inca au cours de la seconde moitié du xiiie siècle a été le fruit d’une victoire à la Pyrrhus. Après une lutte sanglante qui a provoqué de nombreux morts et moult blessés dans l’un et l’autre camp, les Ayawiris furent contraints de se rendre à Lloque Yupanqui (un roi Inca issu de la maison Hurin, qui prit le contrôle de Cuzco). Le chroniqueur Diego déclara qu’« ils ont souffert si terriblement qu’ils se sont soumis à son service afin d’échapper à un anéantissement total ».

Ayaviri a acquis une grande importance à l’époque inca. Un majestueux temple du soleil était érigé sur un apu funéraire. Lloque Yupanqui s’est fait bâtir un palais royal dans l’enceinte de la ville. Sa position stratégique a fait d’Ayaviri une ville d’escale de nombreux conquistadors espagnols qui avaient des vues sur les districts voisins, soit pour investir dans les plantations, soit pour exploiter les mines d’or.

De 1821 à 1901, Ayaviri a été incorporée dans la province de Lampa. Neuf districts se sont détachés de Lampa pour former une province autonome : la province de Melgar. Au nombre de ces derniers figure Ayaviri, à qui fut attribué le statut de capitale.

La ville moderne

Forte de 27 000 habitants, Ayaviri est la capitale et la plus grande ville de Melgar. La qualité de son patrimoine vernaculaire est honorable. Cependant, l’essor touristique de la ville est tributaire d’un climat froid et venteux et d’une topographie difficile.

Lieux d’intérêt immanquables

La cathédrale Saint-François-d’Assise

Impossible de manquer la cathédrale Saint-François-d’Assise qui trône majestueusement sur la place des Armes. Construite au xviie siècle, cette église mère d’Ayaviri est un merveilleux exemple de l’art baroque espagnol.

La colline Kolkeparque

Cette colline sacrée est un haut lieu de la civilisation inca. Des prières et des offrandes s’y font jusqu’à ce jour. En vous promenant sur les buttes rocheuses, vous tomberez sur une source chaude baptisée P'oqpoq'ella. Ses eaux ont une température moyenne de 33o C. Joignez l’utile à l’agréable en prenant une cure thermale. 

Le parc Ciudad de los Niños

Ne ratez pas le parc Ciudad de los Niños, une attraction familiale de premier ordre pour les innombrables animaux qui y sont exposés. Les espèces représentées viennent d’ici et d’ailleurs.

Des haciendas espagnoles

Pendant que vous y êtes, visitez quelques-unes des haciendas espagnoles d’Ayaviri, qui ont rouvert en hôtels, en auberges ou en boutiques de souvenirs.

Spécialité locale

Ayaviri s’est rendue célèbre par une spécialité gastronomique : le cancacho, qui sert de plat principal aux villageois. Il s’agit d’un plat d’agneau relevé de piment rouge, de bière brune, de cumin et d’autres condiments. À commander absolument si vous déjeunez dans les restaurants locaux.

Climat d’Ayaviri

La période de voyage recommandée est de décembre à avril, lorsque le climat andin est moins extrême. Compte tenu des écarts thermiques importants entre la journée et le soir, les vêtements chauds sont de rigueur.

Comment s’y rendre ?

Le village d’Ayaviri est à une centaine de kilomètres au nord de Juliaca. En prenant la voiture, vous y serez au bout d’une heure et demie de trajet. Pour ceux qui choisissent les transports publics, les combis font plusieurs allers-retours entre Ayaviri et Juliaca.

Dans les environs…

Une fois l’escale à Ayaviri terminée, reprenez votre route et gagnez le village de Rakchi. Ses ateliers de poterie sont célèbres dans tout le pays. Vous y verrez également le sanctuaire Huiracocha, étonnant vestige de l’empire inca.

2 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Verónika de "Espace Temps". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+51 902 748 859