Quels treks pour aller au Machu Picchu ? - Nouvelle agence bientôt
Quels treks pour aller au Machu Picchu ?

Quels treks pour aller au Machu Picchu ?

10 juin 2024

Randonnée Machu Picchu : 5 treks pour atteindre l'ancienne cité inca !

L'ancienne cité inca du Pérou est un trésor historique classé à l'UNESCO. Située à 2430 mètres d'altitude, celle-ci requiert quelques heures de marche. Pour l'atteindre ? Il existe plusieurs parcours et randonnées... Découvrez 5 treks pour aller au Machu Picchu – le nombre de jours de chaque circuit, leur difficulté, et les principales étapes avant d'atteindre le fabuleux site archéologique !

Pourquoi faire un voyage au Machu Picchu au Pérou ?

L’ascension du Machu Picchu est une étape incontournable lors d’un voyage au Pérou. Plus qu’un simple trail dédié aux amateurs de marche, cette montagne des Andes péruviennes (située à 80 km au nord-ouest de Cusco) abrite de superbes sites archéologiques – dont l’ancienne cité éponyme, construite au XVe siècle sous l’Empire inca.

Gravir le Machu Picchu c’est marcher sur les traces de l’histoire inca, mais aussi explorer un site prestigieux, classé au patrimoine mondial ! Réputé pour sa forêt tropicale, ce pic dénombre également de nombreuses murailles et terrasses enchâssées dans son paysage verdoyant...

Trek au Machu Picchu  : réserver à l'avance...

Il est important de noter que pour visiter la montagne (et ses sites) : il est indispensable d’acheter un billet sur le site officiel du Machu Picchu.  La raison ? Cette montagne sacrée est très touristique… Pour la préserver, les autorités ont limité son accès à 500 personnes par jour.

Quel trek choisir au Machu Picchu ? 5 parcours réputés

1. Trek du Chemin de l’Inca
    Quels treks pour aller au Machu Picchu ?    

Le chemin de l’Inca est une randonnée célèbre au Pérou. En effet, il s’agit d’un itinéraire connu pour ses paysages exceptionnels, ses nombreux vestiges archéologiques et sa faune abondante ! Voici l'aperçu d'un parcours de quatre jours (accompagné d’un guide).

     Jour 1 : 6h – 12 km. Votre guide local viendra vous chercher en voiture à l’hôtel. Direction la vallée de l’Urubamba, et, plus précisément le KM 88 (la gare ferroviaire située à 88 kilomètres au nord-ouest de Cusco, en guise de point de départ).
De là ? Vous partirez pour 3 heures de marche le long de la rivière Urubamba, en direction du premier site archéologique de Llaqtapata. L’après-midi, vous marcherez en direction du centre archéologique de Huayllabamba.

     Jour 2 : 8h – 11 km. Direction le Warmiwañusca (le plus haut col du circuit) et sa superbe vue panoramique située à 4 215 mètres. Après une pause déjeuner à Lllulluchapata, nouveau départ en direction du dernier lieu de campement, situé à Pacaymayo (à 3 800 m).

     Jour 3 : 9h – 16 km. Départ pour l’ascension du col Runcuracay (qui culmine à 4 000 m), puis direction le site archéologique de Phuyupatamarca et ses sublimes vues sur les vallées environnantes. Ensuite ? En route pour les ruines incas de Wiñaywayna. Cette journée est la plus longue (et la difficile du trek).

     Jour 4 : 3h – 6 km. Après 3 heures de marche, vous rejoindrez les Portes du Soleil (dit Inti Punku ou l’un des sites incas les plus importants). De là, dernière ligne droite pour atteindre le Machu Picchu (après 2 heures de marche).

La difficulté de ce trek est considérée comme modérée, mais requiert, tout de même, une bonne capacité de marche.

Le Chemin de l’Inca version courte

Le chemin de l’Inca peut aussi être réalisé en deux jours (dans ce cas, la randonnée fait seulement 10 km).

Attention, plus court ne veut pas dire plus facile ! Le premier jour, vous partirez directement depuis le point KM 104 (la gare ferroviaire située à 104 kilomètres au nord-ouest de Cusco), puis en direction du site historique de Winay Wayna (ou Huynay Huayna). Le deuxième jour sera consacré à l’ascension, puis à la découverte du Machu Picchu.

2. Trek du Salkantay
  Quels treks pour aller au Machu Picchu ?  

Le trek du Salkantay est un peu plus difficile que celui du chemin de l’Inca (avec des paysages plus accidentés). Il existe plusieurs sentiers pour ce trek. Celui présenté ici s’étend sur 5 jours et offre un parcours aux paysages variés.

     Jour 1 : 6h. Au départ de la petite ville de Mollepata (1 heure de route en bus), direction Soraypampa, pour le début de la randonnée. Une fois sur place, vous partirez pour 5 heures de marche jusqu’au campement du Lac Huayracpampa, au pied de Salkantay !

     Jour 2 : 8h. Tôt le matin, nouveau départ pour une 1h de trek, jusqu’au col de Huayracpampa. De là, et ce jusqu’au point de campement Colcapampa, vous évoluerez au cœur d’une forêt humide et verdoyante…

     Jour 3 : 6h. Après une belle et longue randonnée (au cours de laquelle vous devriez apercevoir des orchidées sauvages et des colibris), vous atteindrez le camp de campement Lucma Bamba.

     Jour 4 : 6h. Pour cet avant-dernier jour du parcours, partez pour une belle remontée vers le site de Llactapata (situé à 2700 m) ! En chemin ? Ouvrez les yeux et profitez de la vue sur le Machu Picchu et la nature environnante… Ensuite, direction Aguas Calientes (en train) pour y passer la nuit.

     Jour 5 : (1 à 2 h de visite). Après une nuit de repos, partez (en bus) à la découverte de la citadelle inca du Machu Picchu ! Après la visite des lieux, retour à Cusco, dans l’après-midi, à bord d’un train

À savoir

Moins fréquenté que le Chemin de l’Inca, le trek du Salkantay ne nécessite pas une réservation de plusieurs mois à l’avance, mais de seulement quelques semaines. Si vous passez par une agence, veillez à ce que le prix du trek comprenne bien les transports (bus, train).

3. Trek de Lares
  Quels treks pour aller au Machu Picchu ?  

Étendu sur 4 jours (et 37 km), le trek de Lares est assez facile…

     Jour 1. Au départ de Cusco, puis de la petite ville de Lares (réputée pour ses thermes), c’est parti pour 10 km de marche en direction du camp de Wacahuasi (situé à 3800 m d’altitude) ; en passant par la région de Vilcabamba, lovée au cœur de la forêt...

     Jour 2. Après un réveil matinal, vous poursuivrez votre ascension vers le col de Abra C’asa Pasa, culminant à 4 500 m. Une fois en haut ? Vous jouirez d’un panorama exceptionnel et aurez la chance de pouvoir admirer des alpagas ! L’après-midi, vous amorcerez une descente en direction du nouveau du camp de base, situé non loin du lagon Yura Cocha.

     Jour 3. Après avoir levé le camp, le trek se poursuit vers la ville de Yanahuara (dans la banlieue d’Arequipa). De là ? Vous devrez prendre un moyen de transport pour vous rendre dans la ville d’Ollantaytambo et, enfin, prendre le train vers la ville d’Aguas Calientes, pour une avant-dernière nuitée à l’hôtel.

     Jour 4 : Pour terminer le circuit en beauté, vous partirez à bord d’un bus en direction de l’entrée du Machu Picchu... Puis pour 3 heures de marche. Après la visite de l'ancienne cité inca, vous reprendrez le bus pour Aguas Calientes, puis le train jusqu’à Cusco.

À savoir

Le trek de Lares est peu fréquenté. Il s’agit d’un trail idéal pour partir à la rencontre de la population locale.

 

4. Le trek de l’Inca Jungle Trail
  Quels treks pour aller au Machu Picchu ?  

Le nom du « trek de la jungle » est dû au fait que ce circuit traverse une partie de la province de La Convención, située dans la jungle de Cusco. Il s’agit d’un itinéraire majoritairement organisé par des agences de tourisme, car il allie randonnée et activités sportives, comme le VTT ou le rafting. Notez que ce parcours requiert une bonne condition physique.

     Jour 1. Au départ de Cusco, direction le col de Malaga (situé à environ 2h20 de voiture). Une fois sur place, vous descendrez en VTT à travers la jungle, pour atteindre la ville de Santa María, après plusieurs heures de vélo... Après le déjeuner, vous aurez la possibilité de faire du canoë dans la rivière Vilcanota.

     Jour 2. Après une nuit de repos à Santa María, vous repartirez pour un trail à travers la jungle, jusqu’à Santa Teresa (une ville réputée pour les sources d'eau chaude de Cocalmayo, situées à seulement 4 km).
Après un bain thermal régénérant, vous aurez l'occasion de goûter à une spécialité traditionnelle, dans un des petits restaurants de la ville.

     Jour 3 : Dans le centre de loisirs de la ville, vous aurez l'opportunité de faire de la tyrolienne, puis de poursuivre votre circuit le long de la célèbre route hydroélectrique, en direction d’Aguas Calientes.

     Jour 4 : Pour ce dernier jour du parcours, vous devrez vous lever tôt pour une marche de 8 km jusqu’au Machu Picchu (si vous souhaitez économiser vos forces pour la suite du circuit, sachez qu’il est aussi possible de s’y rendre en bus).
Une fois à destination, vous visiterez le site archéologique durant 2 heures auprès de votre guide local. Ensuite ? Direction la gare, pour un retour à Ollantaytambo – d’où vous reprendrez, enfin, le bus jusqu’à Cusco.

 

À savoir

Par mesure de sécurité, et en raison de la végétation luxuriante de la jungle, ce parcours est déconseillé durant la saison des pluies, située entre janvier et mars.

 5. Trek de Huchuy Qosqo
  Quels treks pour aller au Machu Picchu ?  

Le trek de Huchuy Qosqo est un circuit qui permet d’atteindre le site inca du même nom, situé à 3 600 mètres d’altitude (et au-dessus de la ville de Lamay). Durant ce parcours, il est possible de dormir en campement ou chez l’habitant. Il s’agit d’un circuit assez facile, et idéal si vous disposez de peu de jours dédiés au trekking...

     Jour 1 : Au départ du village de Tauca (situé à 3750 m), votre trail débutera à travers champs, pour se poursuivre, peu à peu, vers la montagne (où vous pourrez admirer les pics de San Juan, Veronica, Pitusiray et Chicon).
Arrivé à Huchuy Qosqo, vous ferez une escale déjeuner... avant d'atteindre le point culminant du trek : la visite du site archéologique. Ensuite, vous devrez redescendre vers Lamay (environ 2 heures de marche), puis monter à bord d’un train, en direction pour Aguas Calientes, où vous passerez la nuit.

     Jour 2 : Pour ce second et dernier jour ? Direction le Machu Picchu ! Après plusieurs heures sur place (et la visite du sanctuaire historique), vous retournez à Aguas Calientes, puis à Cusco.

À noter qu’il existe aussi un second circuit, plus court. Il s'agit d'une alternative au départ de Chinchero – et qui s’achève également à Lamay.

Si ces deux treks sont plus courts que les autres, il convient de se reposer avant le départ... En effet, même s'ils requièrent seulement deux jours de marche, ces parcours restent situés en haute altitude...

Comment supporter la haute altitude ?

La plus grande difficulté durant l’ascension du Machu Picchu est l’altitude. Pour pouvoir la supporter, et éviter le fameux « mal des montagnes » (qui provoque des maux de tête, un essoufflement ou une accélération du rythme cardiaque, à cause de la réduction d’oxygène), il faut acclimater son corps avant le trail. Pour cela, il est recommandé de séjourner dans une ville de haute altitude, 48 heures avant le début de l’ascension !

 

FAQ

Est-ce difficile de monter le Machu Picchu ?

L’ascension du Machu Picchu est considérée comme modérée. Accessible à la majorité des marcheurs, ce trail requiert tout de même une bonne condition physique et une pratique régulière de la marche. Sa plus grande difficulté est l’altitude. Dressé à plus de 3 000 mètres d’altitude, ce pic peut provoquer le « mal des montagnes » – et nécessite une acclimatation du corps.

Quel prix pour visiter le Machu Picchu ?

Le prix pour visiter le Machu Picchu varie en fonction de la durée du trail, le type de visite (guidée ou non), le choix du circuit et les options d'hébergement. Le coût dépend aussi du prix du billet d’entrée (l’accès au Machu Picchu est payant et limité à 500 par jour). La réservation s’effectue, plusieurs mois à l’avance, sur le site officiel du Machu Picchu.

Quelle est la meilleure période pour aller au Machu Picchu ?

La meilleure période pour une ascension du Machu Picchu est située entre mai et octobre (durant la saison humide), et particulièrement entre septembre et octobre, pour éviter l’afflux touristique. La période mai-juin est aussi intéressante en raison du climat et des manifestations estivales de Cusco – mais c’est aussi la plus touristique. Évitez la saison de pluies (entre novembre et avril), qui peut rendre les sentiers glissants et dangereux.

 

 

Audrey Denjean

Bonjour

Je suis de "Nouvelle agence bientôt". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.