Anapia

Tout près de la frontière bolivienne, l’île d’Anapia baigne dans les eaux du lac Wiñaymarca, une dépendance du Lac Titicaca presque fermée par un lambeau de terre. Elle a beaucoup plus d’authenticité par rapport à Uros, Taquile ou Amantani, où l’afflux touristique est plus important. Là, le seul bruit qui rompt le silence est le chant des oiseaux ou la cloche de l’église. Visiter ce havre de paix est une façon de se nouer avec la nature, mais aussi de s’imprégner de la culture et du quotidien des Andins souhaitant poursuivre leur tradition plutôt que la modernité. Les villageois préfèrent jouer de la musique avec les instruments folkloriques qu’écouter des disques. Tout le monde vit à son rythme et adopte des modes de vie liés à sa façon de cultiver, de pêcher… Vous pouvez y dormir chez l’habitant. Pas plus de 20 maisons d’hôtes y existent. Pas de voiture, mais ça marche !

Les immanquables à Anapia et dans ses alentours

L’huatia

Avant d’accéder à l’île, les visiteurs passent entre les mains du comité des bateliers, lesquels se répartissent à tour de rôle. Une halte sur l’île de Yuspique, refuge de quelques troupeaux d’alpagas, est prévue et une huatia vous attend là-bas. Il s’agit d’un repas typique concocté avec des pommes de terre cuites au bord du lac dans un four traditionnel en terre pendant plusieurs heures. Vous pouvez aussi vous délecter du poisson frais du lac, préparé avec des herbes aromatiques locales. Ces nourritures typiques sont à prendre sur une table en pierre recouverte de Lliklla, une sorte de tissu coloré tissé à la main.

L’agriculture locale

Toujours sur l’île de Yuspique qui fait déjà partie de l’archipel Anapia, vous serez convié à apprécier les quelques centaines de vigognes de la communauté. L’élevage local se démarque par la reproduction naturelle. Les cultures en rotation de haricots, de pommes de terre et d’orge utilisent des systèmes permettant de maintenir la fertilité et la richesse du sol au lieu de l’appauvrir. Dans cette zone supérieure de Yuspique, vous profitez d’un point de vue où les paysans de l’époque pré-inca allaient observer les étoiles afin d’organiser les activités agricoles. Il vous est possible de participer à des tâches quotidiennes telles que la pêche, la plantation ainsi que l’élevage.

La Basilique de Notre Dame de Copacabana

Somptueux édifice du XVIIe siècle, cette basilique renferme une collection incroyable d’art européen. Au centre d’une cour fermée, laissez-vous séduire par ses parois blanches de style mauresque. Observez la beauté des colonnes, des dômes et des carreaux de céramique décoratifs sur sa façade et ses chapelles. Les portes de la cathédrale comportent de fascinantes sculptures de saints et des gravures complexes. Une imposante statue de la sainte patronne de la ville domine un magnifique autel : Notre Dame de Copacabana ! Explorez le petit Museo de la cathédrale qui permet d’admirer des peintures religieuses et des œuvres d’art insolites. Vous y trouvez également une collection de grues en origami. Ce site religieux se situe à une dizaine de minutes à pied du port de Copacabana, à visiter le temps d’une excursion en bateau.

Cerro Calvario

Cette colline vous offre un point de vue idéal pour contempler le superbe lac Titicaca et admirer l’un des plus beaux couchers de soleil d’Amérique latine. Elle se trouve en périphérie de Copacabana, au nord-ouest de la ville. Pour parvenir à son pic, un court sentier rocailleux est à parcourir avec plusieurs calvaires qui représentent le chemin de croix. Sur le chemin, vous trouvez des vendeurs proposant des objets d’artisanat ainsi que des encas. Outre le magnifique panorama de la cité de Copacabana et du lac Titicaca, vous voyez au loin l’île de soleil et l’île de la Lune.

Parfois, il est possible d’y observer des personnalités religieuses locales accomplir des rites séculaires de divination. Ils y brûlent de l’encens et jettent du plomb dans des bols d’eau bouillante. Destination phare pour les pèlerins et les touristes, ce Cerro se trouve à environ 10 minutes du centre-ville de Copacabana.

Randonnée depuis la Borde d’Anapia

Cette randonnée permet d’explorer le lac de Lhurs et ses cabanes. Celui-ci est encaissé dans un cirque minéral avec au fond la zone dentelée d’Ansabère. Vous partez depuis le centre du village en empruntant la route vers l’ouest. Laissez à main gauche la poste et poursuivez cette chaussée en suivant les indications des panneaux « Borde d’Anapia ». Pour entreprendre cette activité, il vous faudra : équipements de protection de pluie, bonnes chaussures crantées, bâton, tracé, carte, GPS, description, appareil photo, repas léger et eau. Soyez prudent et prévoyant tout au long de la randonnée. Si vous croisez des chiens patous des Pyrénées qui gardent souvent les troupeaux, il vaut mieux les esquiver afin d’éviter les mauvaises surprises.

Le temple de fertilité de Chucuito

Votre guide pourrait vous proposer une excursion en bateau aux alentours de Chucuito. C’est une opportunité pour visiter l’insolite temple de fertilité. Vous y observez notamment des statues en forme de phallus jusqu’à environ 1,20m de haut. Selon l’histoire, les villageoises viennent monter sur ces sculptures dans l’espoir de pouvoir obtenir des enfants. Profitez l’occasion pour admirer deux petites églises coloniales situées sur la place principale.

Informations pratiques

Climat

L’archipel Anapia connaît un climat de toundra selon la classification de Köppen-Geiger. Le long de l’année, il affiche une température moyenne de 7,4°C. Les précipitations annuelles atteignent en moyenne 575,8 mm.

Comment s’y rendre ?

Pour rejoindre Anapia, vous pouvez d’abord aller à Puno.

Si vous partez de Lima, le vol direct pour l’aéroport de Juliaca, aéroport le plus proche de Puno vous prend 1h40 mn, tandis qu’il dure 2h40 mn si avec escale à Arequipa et Cusco. Par la route, le trajet à parcourir est de 1 315 km au total (Lima-Arequipa-Juliaca-Puno), ce qui peut prendre près de 18h.

Depuis Pino, vous trouvez un bus ou un taxi pour vous emmener à Punta Hermesa, où vous prenez un bateau privé à destination d’Anapia.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Verónika de "Espace Temps". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+51 902 748 859