9 choses à savoir sur les Incas

9 choses à savoir sur les Incas

16 juil. 2020

Peuple légendaire, les Incas ont leur source, et la plupart de leurs ruines, au Pérou, raison de plus de prévoir un voyage au Pérou. Un séjour dans cette partie du monde ne se fait pas sans une visite du Machu Picchu et un retour dans l’histoire de cette grande civilisation mystérieuse. Voici quelques faits à savoir sur les Incas avant de partir au Pérou à la rencontre des Incas :

9 choses à savoir sur les Incas

 

Le Pérou est le berceau des Incas

L’empire Inca a vu ses premiers jours dans le sud-est du Pérou au douzième siècle. Bien que leur territoire se soit rapidement étendu sur une grande partie du continent sud-américain, les Incas ont toujours gardé le Pérou comme centre administratif et religieux de l’empire : c’est donc là qu’on trouve l’ancienne capitale Inca, Cuzco, et d’importants sites spirituels. Les légendes transmises de génération en génération à l’oral racontent que les Incas ont été créés par le Dieu Soleil (Inti) lui-même, qui envoya sur terre son fils Manco Capac. Une autre version de l’histoire dit qu’il serait né dans le lac Titicaca. Dans tous les cas, cela veut dire que les Incas étaient les descendants directs du Dieu Soleil !  

C’était le plus grand empire d’Amérique du Sud

Après ses débuts au Pérou, l’empire Inca s’est rapidement étendu à force de conquêtes et d’oppression, pour former un immense territoire de 2 millions de km2 environ, s’étendant du Chili à la Colombie. L’empire comptait environ 12 millions d’habitants, et plus de 100 ethnies. Si les Incas de sang étaient souvent privilégiés, par exemple à l’armée, l’empire était pourtant très bien réglementé et organisé, permettant sa cohésion. De même, l’instauration d’une langue unique, le Quecha, a permis de rapprocher les peuples sous le règne de Cuzco.

 

9 choses à savoir sur les Incas

 

Ils ont construit un impressionnant système routier et postal

Pour unifier et fortifier cet immense empire, les Incas ont fait construire un impressionnant système de routes allant d’une extrémité à l’autre des terres conquises et permettant de rapidement communiquer entre différentes régions. D’après les historiens, cela permettait notamment de transmettre des nouvelles des dieux et de les faire parvenir au chamans pour qu’elles soient interprétées. En tout, l’empire recensait plus de 40 000 km de routes traversant l’Amérique du Sud. Celles-ci ont aussi permis l’instauration d’un système postal très efficace, avec des relais.  

La famille était au centre de leur vie

Pour les Incas, la famille ne désignait pas seulement parents et enfants, mais aussi les cousins lointains, les oncles, les tantes et leurs proches, et même les voisins et la communauté. La vie quotidienne des Incas se construisait autour de cette famille : on cultivait ensemble, mangeait ensemble, s’entraidait et pratiquait des échanges de nourriture avec d’autres familles pour compléter son stock. Ce sens large de la famille « ayllu » est toujours coutume au Pérou, ce qui explique la bonté et l’hospitalité de ce peuple.

  9 choses à savoir sur les Incas  

Les Incas croyaient au paradis et à l’enfer

Avant l’arrivée du catholicisme en Amérique du Sud, les Incas croyaient déjà à l’existence d’un paradis et d’un enfer. En fait, leur religion se basait sur trois mondes : le monde supérieur (« hannan pacha ») où vivent les dieux, le monde terrestre (« kay pacha ») où vivent les hommes et les animaux, et le monde sous-terrain (« uku pacha ») où vivent les défunts. D’ailleurs, les Incas étaient très croyants et leur vie se faisait au rythme des offrandes et des cérémonies religieuses, ainsi que sous la devise « Ama sua, Ama lulla, Ama chella », ce qui veut dire : ne vole pas, ne mens pas, et ne sois pas paresseux. Les Incas étaient donc très travailleurs, et essayaient de gagner une place auprès des dieux. Cela dit, ils croyaient aussi en la réincarnation, comme une nouvelle chance donnée à une âme ni bonne ni mauvaise pour accéder au paradis.

Les Incas pratiquaient des sacrifices humains

Les Incas étaient polythéistes, croyant en l’existence de plusieurs divinités, notamment représentant les objets naturels (le Dieu Soleil, le Dieu de la Lune etc). Cette religion avait une place primordiale dans leur vie et guidait leur quotidien, leur culture, leur travail, et leurs constructions. Il était important de garder les dieux heureux, puisqu’ils régulaient la terre, la culture, et pouvaient provoquer des tremblements de terre ou autres désatres s’ils étaient en colère. Ainsi, des sacrifices, humains et animaliers, étaient régulièrement organisés pour les dieux, ainsi que des festivals et des cérémonies. Cela dit, ces sacrifices étaient assez rares : les Incas organisaient plus souvent des offrandes traditionnelles autour du repas du soir.

  9 choses à savoir sur les Incas  

On ne connait toujours pas le rôle du Machu Picchu

Le site Inca le plus connu dans le monde est sûrement le Machu Picchu au Pérou, classé comme patrimoine mondial de l’Unesco et surnommé l’une des sept nouvelles merveilles du monde. Très bien conservé, il témoigne des talents architecturaux des Incas : des canaux d’irrigation, des bâtiments en pierre sans ciment, résistant parfaitement aux séismes... Pourtant, on ne sait toujours pas quel était le rôle du Machu Picchu, bien que le site était sans conteste sacré : s’agissait-il d’un temple, d’une forteresse... ?

Des épidémies ont decimé près de 90% des Incas

En novembre 1532, le conquistador Francisco Pizarro fit enlever le roi Inca, marquant la fin de cette civilisation légendaire. Pourtant, l’empire Inca commenca à disparaitre bien avant cet événement. Des révoltes de peuples conquis ne cessaient de diviser l’empire, qui avait de plus en plus de mal à contrôler ce large territoire, et près de 90% des Incas furent decimés par plusieurs épidémies amenées par les européens, et notamment la variole. 

  9 choses à savoir sur les Incas  

Les Q’eros sont les descendants des Incas

Les Q’eros, qui vivent aujourd’hui au Pérou dans une zone isolée, disent être les descendants directs des Incas. Ce seraient en fait les descendants de quelques Incas qui auraient fui la colonisation dans les montagnes, formant plusieurs nouvelles communautés indépendantes. D’ailleurs, ce sont les seuls à avoir échappé à l’emprise des colons. Les Q’eros continuent à vivre dans les traditions Incas : de l’agriculture et de l’élevage de lamas, dans des habitations traditionnelles, et respectent la religion et la culture de cette civilisation perdue. Ce sont, par exemple, des professionnels du tissage ancestral Inca, et ils organisent des offrandes pour leurs dieux (notamment les divinités des montagnes). Pour mieux comprendre les Incas, rien de tel que de prévoir un séjour chez les Q’eros au Pérou !

 

 

Marion Biremon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Verónika de "Espace Temps". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+51 902 748 859