Combapata - Guide Pérou - Espace Temps

Combapata

Avec son relief montagneux, située à un peu moins de 3 500 mètres d’altitude, la petite station de Combapata, non loin de Cuzco, attire les aficionados d’aventure. Lumière sur les points forts de Combapata.

Escapade verte et sportive dans les montagnes de Combapata

L’ivresse des hauteurs et l’envie d’oublier pour un temps la civilisation amènent de nombreux randonneurs à Combapata. Pour ceux qui aiment la via ferrata, l’escalade et la nature, la destination promet des vacances extraordinaires. Elle se présente comme une région de vallées et de hauts plateaux, typique du sud du Pérou. Alliant des lacs volcaniques et des lagunes, la région abrite notamment des vigognes (petits lamas des Andes à la toison laineuse) et des flamants roses. Voici donc une étape incontournable sur la route de Cuzco, après avoir quitté Raqchi et avant de prendre la route en direction de San Pablo et Pomacanchi. Le clou de la visite n’est peut-être pas l’Inka Pirqa - le plus haut sommet de Combapata -, mais plutôt les gravures rupestres d’Aymachay et de Llamachayuq Qaqa.

Notes du passé

La ville a été officiellement fondée le 22 novembre 1912. Cela dit, les origines espagnoles de Combapata sont retracées dans ses festivals culturels qui réunissent les villageois : la fête de la Vierge du Rosaire en octobre, la fête de Pâques et la fête de saint Jean-Baptiste.

La ville moderne

Entourée de volcans et de pics enneigés, Combapata reflète l’univers des Andes. D’après le dernier recensement de 2 017, la population de Combapata est estimée à cinq milliers d’habitants, répartis dans une dizaine de cantons. Avec près de 28 hab./km2, sa densité est l’une des plus faibles du pays. Le quechua résonne partout dans le district. Moins d’un quart de la population parle couramment l’espagnol.

Randonnées en montagne à Combapata

La randonnée à Combapata vous transporte au cœur des hauts plateaux andins. Un territoire montagneux que se partagent les vigognes, les lamas et les bergers. Ici, le loisir numéro un est l’ascension.

Aventurez-vous au mont Inka Pirqa et soyez récompensés par une vue à couper le souffle une fois parvenu au sommet (5 075 m). Le mont surplombe Combapata et San Pablo. Pour votre bonheur, une large déclinaison de sentiers de randonnée est possible. Des sentiers plats, des itinéraires à faible dénivelé qui durent plusieurs jours ou encore des itinéraires difficiles mais plus courts.

Le plus populaire est, sans conteste, le sentier d’Apu Ausangate, qui s’effectue en 4, 5 ou 6 jours de marche. Mentionnons aussi le sentier des quatre lagunes qui passe par la splendide lagune d'Asnaqocha, lovée au pied d’un volcan éteint.

Des maisons d’hôtes à prix raisonnables ont ouvert près des lagunes, ce qui permet aux visiteurs de s’y attarder  pour regarder la magie des couchers et des levers du soleil.

Combapata, c'est aussi deux ruines pré-Inca à découvrir : la grotte d’Ayamach’ay, suspendue à une falaise qui surplombe la rivière Salqa, non loin du village d’Oroscocha. À l’intérieur s’y trouvent des peintures rupestres sous forme de lignes géométriques. À l’ouest d’Aymach’ay, une autre grotte, répondant au nom de Llamachayuq Qaqa, suscite la curiosité. Admirez les figures de lamas à l’ocre rouge qui contrastent avec les peintures blanches de la grotte précédente.

Infos pratiques

Meilleur moment pour partir

L’hiver est la meilleure saison pour faire une randonnée en montagne à Combapata. La période idéale débute en mai et s’achève en septembre. À cette période de l’année, il fait beau et chaud (18o C à 21o C) avec peu de jours de pluie. 

Comment y accéder ?

Combapata est rattachée administrativement à la province de Canchis, région de Cuzco. Elle est située à 648 km de Lima, la capitale péruvienne, et à 135 km du sanctuaire historique de Machu Pichu. L’agglomération la plus proche est Sicuani, à moins de 30 km. Étant donné sa situation excentrée, mieux vaut louer les services d’un taxi pour se rendre à Combapata.

Dans les environs

En partant de Combapata, vous apprécierez de visiter les ruines de Raqchi (le sanctuaire du dieu Wiracocha), les montagnes colorées de Palcoyo, de même que les apus et les lagunes pittoresques de Pocamanchi. Les villes de Tinta, Checacupe et Tungasuca renferment, elles aussi, des merveilles.

4 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Verónika de "Espace Temps". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+51 902 748 859