Les sarcophages de Carajia - Guide Pérou - Nouvelle agence bientôt

Les sarcophages de Carajia

Les sarcophages de Carajia ou Karajia, situés dans la région Amazonas du nord du Pérou, sont des vestiges archéologiques fascinants et emblématiques de la culture Chachapoya. Se trouvant dans le district de Luya, ces structures funéraires sont remarquables par leur conception. Elles offrent une fenêtre sur les croyances et les pratiques funéraires de cette civilisation précolombienne. Les locaux les appellent sous le nom de « Purunmachacos » qui signifie les anciens morts ou décédés. Ces monuments se situent à 2 072 mètres d’altitude, et à environ à 200 mètres du pied de la falaise où ils ont été mis en place.

Histoire

Les sarcophages de Carajia ont été découverts en 1985 par l’archéologue péruvien Federico Kauffman Doig, accompagné d’un guide touristique Carlos Torres Mas. Ces monuments se distinguent par leur emplacement inaccessible et leur conception impressionnante. Les sarcophages dateraient entre 1460 et 1470, avant que la région soit conquise par les Incas. Ils ont été sculptés dans de l’argile, du bois, de la chaume, et recouverts d’un mélange de boue. Chaque sarcophage abrite une momie en position fœtale, enveloppée dans des textiles mortuaires et accompagnée de plusieurs objets funéraires.

Les sarcophages de Carajia sont particulièrement notables pour leur forme anthropomorphique. Chacun d’eux est modelé en forme de figure humaine, avec une tête distincte, représentant un masque funéraire, et surmontée d’une coiffe. Les visages sont décorés avec des peintures rouges et blanches, tandis que les corps sont ornés de motifs géométriques. D’après la culture chachapoya, seuls les personnages de haut rang tels que les chefs de clan, les shamans et les guerriers pouvaient bénéficier de ce privilège.

Les sarcophages de Carajia aujourd’hui

Il faut noter que le droit d’entrée sur le site coûte 5 soles soit 1,6 dollar. 6 sarcophages y sont vus. Un 7e se trouvait auparavant sur le côté droit. Malheureusement, il est tombé de la falaise, certainement à cause d’un tremblement de terre en 1928, et a disparu.

Les sarcophages mesurent environ 2,5 mètres. Ils présentent tous une grande tête avec un menton dominant. Un crâne a été posé sur deux d’entre eux, signifiant que les personnages à l’intérieur étaient de grands guerriers.

Par ailleurs, il faut noter que d’autres sarcophages se trouvent aussi sur cette falaise. Par exemple, un peu plus à droite, une momie allongée peut être vue dans une ouverture faite dans la montagne. Sur la gauche, des restes de sarcophage pillé dans les années 80 sont visibles.

En outre, la préservation des sarcophages de Carajia pose divers défis. En effet, puisqu’ils se trouvent sur des falaises, ils sont exposés à l’érosion et aux intempéries. Le gouvernement péruvien, en collaboration avec diverses organisations internationales, a entrepris des mesures afin de préserver et de protéger ces monuments. Celles-ci incluent l’installation de barrières pour limiter l’accès direct, la restauration des sarcophages endommagés ainsi que la stabilisation des falaises. 

Le climat

Carajia bénéficie d’un climat subtropical de montagne, caractérisé par des températures modérées tout au long de l’année. La meilleure période pour visiter son site archéologique est à partir du mois de mai jusqu’en septembre. En effet, le temps est agréable durant la saison sèche. Pendant la journée, les températures varient entre 18°C et 25°C. Cependant, la nuit, elles descendent entre 10°C à 15°C.

Par ailleurs, il faut éviter d’y aller pendant la période des pluies entre les mois d’octobre au mois d’avril. Il est vrai que la végétation y est luxuriante et les cascades à leur débit maximal offrent des paysages spectaculaires. Cependant, les routes sont difficiles, les sentiers peuvent être boueux et glissants. 

Comment s’y rendre ?

Pour rejoindre Carajia, la plupart des touristes se rendent tout d’abord à Chachapoyas, la capitale de la région Amazonas et le point de départ de la majorité des excursions.

Avion

Depuis Lima, il faut prendre un vol pour Jaén, une ville située à 4 heures de route environ de Chachapoyas.

Il est aussi possible de prendre un vol pour Tarapoto et se rendre ensuite pour Charapoyas.

Bus

Des bus de nuit sont disponibles depuis Lima pour aller jusqu’à Chachapoyas. Toutefois, le trajet est long et dure 24 heures environ.

Prendre le bus pour Chachapoyas depuis Chiclayo est aussi une option à envisager. Le trajet dure 10 à 12 heures environ.

Collectivo, minibus ou moto-taxi

Il existe des collectivo ou des minibus qui partent régulièrement de Chachapoyas vers les villages voisins. Il suffit de demander à être déposé à la jonction la plus proche de Carajia, et continuer en moto-taxi ou à pied.

Taxi ou voiture privée

Il est possible de prendre un taxi ou de louer une voiture pour se rendre à Carajia. Le chemin passe par des routes de montagne parfois sinueuses et non pavées. Par conséquent, il est plus judicieux d’opter pour un véhicule tout-terrain.

Agence de voyage locale

De nombreuses agences de voyage se trouvent à Chachapoyas et proposent des excursions d’une journée à Carajia. Ces sorties organisées incluent en général le transport, un guide, et parfois un repas. 

Comment circuler ?

À pied

En général, les randonnées vers les sarcophages de Carajia partent depuis Cruzpata (2 km environ). Selon le rythme de chacun, la marche peut durer entre 30 à 45 minutes. Les randonnées ne sont pas particulièrement difficiles. De plus, le sentier est bien balisé et offre de magnifiques panoramas sur les vallées et les montagnes environnantes.

À cheval

Pour les amateurs d’équitation, il est possible de louer des chevaux pour aller vers les sarcophages de Carajia. Cependant, le chemin est difficile à cause de la terre et des cailloux glissants ainsi que de la descente parfois raide. Le trajet peut durer une trentaine de minutes environ.

Que faire à Karajia ?

À part l’exploration et les randonnées vers les sarcophages de Karajia, nombreuses sont les activités et attractions à voir à proximité (entre 3 à 5 heures de route) du site :

  • Les touristes aiment visiter les villages environnants comme Cruzpata pour acheter des souvenirs et de l’artisanat local. À Luya, on peut y voir un marché où sont proposés des produits locaux et une église datant de la période coloniale espagnole.
  • Il existe également d’autres sites archéologiques aux environs de Carajia tels que les mausolées de Revash et la forteresse de Kuelap.
  • Un voyage à Carajia est l’occasion de découvrir sa richesse avifaunistique. Les randonnées et les trekkings dans la région permettent d’observer différentes espèces d’oiseaux tels que les colibris et les toucans.
  • Aux environs de Carajia se trouve également Gocta, l’une des plus hautes cascades du monde.
  • Faire un détour au musée de Leymebamba en vaut la peine. Celui-ci abrite une collection fascinante d’artefacts et de momies chachapoyas découverts dans la région.

Enfin, échanger avec les locaux permet d’en apprendre davantage sur leurs traditions et leur mode de vie. De plus, il est possible d’avoir la chance de participer à une célébration locale occasionnelle pour vivre une expérience culturelle authentique.

5 photos

Bonjour

Je suis de "Nouvelle agence bientôt". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.