Castillos de Callali - Guide Pérou - Espace Temps

Castillos de Callali

Dans la région d’Arequipa, les châteaux enchantés de Callalli toisent fièrement la vallée de Colca. Focus sur cette attraction.

Découvrez les châteaux enchantés de Callalli

C’est au sommet du village de Callalli, lové dans la gorge tortueuse et colorée de Colca, que se dressent les châteaux enchantés. Contrairement à ce que leur nom pourrait laisser croire, il ne s’agit pas d’une forteresse militaire, mais de singularités géologiques étonnantes qui confèrent à la gorge un cadre grandiose. Les touristes auront l’occasion de les visiter lors d’un trekking de trois ou quatre jours au départ de Chivay, la porte d’entrée de Colca. Les colonnes de roches volcaniques semblent écraser par leur majesté le pâté de maisons en contrebas. Des maisons de fermiers à proximité desquelles paissent des lamas et des vigognes, des camélidés en chair et en os, mais aussi des figures de camélidés gravées dans la pierre, comme celles qui décorent les grottes rupestres de Mollepunku, des lagunes grouillant de flamants roses, telles sont les attractions qui vous attendent sur la route de Callali et de ses châteaux enchantés.

Histoire du château

La ville moderne de Callalli a été fondée en 1573 par les Espagnols. La colonie était connue initialement sous le nom d’Alcantara de Callalli. L’église catholique au centre de la ville, baptisée en l’honneur de saint Antoine de Padoue, est l’héritage de cette époque coloniale.

Ceci dit, les traces d’activité humaine sur le site remontent à la nuit des temps. Lors d’une mission d’expédition dans les grottes de Mollepunku, les chercheurs ont retrouvé des sculptures animalières sur les parois. Cet art pariétal nous apprend que la domestication des vigognes est la première forme d’activité économique dans la région.

Aujourd’hui

Les châteaux enchantés de Callalli portent bien leur nom. Ils constituent l’illustration parfaite des phénomènes de sédimentation et d’érosion à l’œuvre dans les montagnes andines. Les agences de voyage les comptent parmi les attractions touristiques célèbres de Callalli et du canyon de Colca.

Partir à la rencontre des châteaux de Callalli

Venir à Callalli est une invitation à quitter le monde des vaches pour celui des hauteurs. Le village est situé à un peu moins de 4 000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Les bergers vous prépareront une tisane à base de coca pour vous protéger contre le mal d’altitude.

Les châteaux enchantés de Callalli se trouvent à seulement 30 minutes de marche de la ville. C’est un ensemble de mamelons rocheux sculptés par le vent, l’eau, l’érosion et le temps. À leur aspect majestueux, ils pourraient être comparés à des murs, des remparts de granit, des colonnes, de véritables fortifications. De plus, ils sont bâtis au sommet de la ville. D’où vient le nom de « châteaux enchantés », que leur a donné l’imaginaire local.

Les châteaux sont composés de quatre formations rocheuses : Sayasaya, Torre Qaqa, Pukara et Quelqata. Ils occupent une superficie de 100 mètres et s’élèvent à 13 mètres de haut. Une légende inca prétend que ces colonnes de roche géantes étaient autrefois des palais.

« Que cherchez-vous à obtenir ? », demanda Mayta Cápac aux villageois, un jour qu’il séjournait à Arequipa et traversait le village de Callalli ; et ceux-ci de répondre : « Nous voulons des maisons de grande taille ». Le souverain de Cuzco fit alors construire de grands palais à cet endroit. Au fil des siècles, les palais s’étaient métamorphosés en pierre.

Au pied des falaises se rassemblent des maisons de ferme traditionnelles, dont la plupart ouvrent volontiers leurs portes aux voyageurs. Prenez place, dégustez une pâtisserie locale, tout en gardant l’œil ouvert sur les prairies andines où traînent des alpagas.

Les châteaux enchantés de Callalli constituent un terrain de jeu prisé par les mordus de sports d’altitude. La vue à plus de 3 800 mètres d’altitude est époustouflante. À une heure de route du village, les grottes de Mollepunko révèlent un art rupestre hors du commun. Des figures peintes à l’ocre rouge recouvrent les parois, offrant un tableau caricatural de la vie durant la préhistoire. Les informations varient selon les sources, mais ces dessins dateraient d’environ 8000 ou 10000 ans avant l’ère chrétienne.

Si vous recherchez une attraction plus proche, promenez-vous sur le pont de Pachachaca, joyeusement suspendu sur un précipice, à une distance de marche de là. Envie d’une cure thermale ? Direction les Thermes Incas, un établissement de thalassothérapie sur la route entre Callalli et Sibayo.

Infos pratiques

Meilleure période pour visiter

Bien que Callalli se visite à tout moment de l’année, il est conseillé de venir entre mars et juin. Les pluies s’achèvent vers fin mars, ce qui favorise les activités en plein air. Qui plus est, la ville a un air de fête au mois de juin, lorsque la foire de l’alpaga réunit beaucoup de monde.

Comment s’y rendre

Callalli fait partie de la région géographique du canyon de Colca. Le village est à 150 km et quelques de la région d’Arequipa, tandis que les châteaux enchantés sont à 30 minutes à pied du centre-ville. Vous pouvez vous y rendre en 4x4.

Dans les environs

En quittant Callalli et ses châteaux enchantés, poursuivez votre chemin en prenant la direction de Sibayo et de Tisco, des villages de pierre désertés où le temps a suspendu son cours. Ne manquez pas le site de Choqolaqa.

0 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Verónika de "Espace Temps". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+51 902 748 859